Miss-Machine au Lycée Talensac !

Le jeudi 11 mars 2021, les classes de BTS SAM (Support à l’Action Managériale) et BTS CG (Comptabilité et Gestion) ont eu la chance de pouvoir accueillir la chanteuse Eloïse Boisseau alias Miss-Machine. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la thématique au programme cette année du cours de culture générale et expression « De la musique avant toute chose ? ». Lors de la présentation aux classes de BTS CG 1 et 2, les organisateurs, Chloé Bardau, Landry Clavier et Noé Guérin, se sont chargés d’animer ce temps de rencontre entre l’artiste et les étudiant-e-s de leur section. En BTS SAM 1 et 2, ce sont Salma Humbert et Yann Le Floch, qui ont présenté cette jeune chanteuse à l’ensemble de leur section en reprenant de manière synthétique de nombreuses questions qui avaient été préparées au préalable par l’ensemble des étudiant-e-s.

Les questions nombreuses ont porté, pour la majeure partie d’entre elles, autour de la vie de Miss-Machine en tant que chanteuse, sur ses clips, sur les moyens de les réaliser, sur la technologie de nos jours ainsi que sur la difficulté de créer lors de la crise sanitaire actuelle. Les étudiant-e-s ont pu en savoir davantage sur le travail solitaire de création de cette artiste qui a commencé son apprentissage musical avec le piano, la guitare avant de se mettre au chant plus régulièrement depuis quatre ans.  « La création de certains morceaux peut prendre jusqu’à six mois », affirme-t-elle. Cela souligne la longue gestation de l’idée de départ jusqu’à la réalisation d’un clip. Bien qu’elle ait insisté sur l’aspect très solitaire de la création musicale, qui est pour elle très poétique, Miss-Machine a souligné le plaisir important lors de créations plurielles comme la participation à l’événement « Les rockeurs ont du cœur », organisé chaque année par Stereolux, et qui, cette année, a offert à chaque participant un 45 tours, issu de la contribution collective d’une cinquantaine d’artistes nantais dont elle a eu la chance de faire partie, contre un jouet d’une valeur de 10 euros, destiné à des enfants de l’agglomération nantaise. Elle a, par ailleurs, évoqué Arctic Monkeys, groupe de rock britannique, comme étant l’une de ses inspirations musicales.

Pour terminer cet échange avec les étudiant-e-s, Miss-Machine a interprété une de ses dernières chansons « SOS ». Que chacun-ne comprenne cette métaphore comme bon lui semble, comme se plaît à le dire Miss-Machine lorsqu’elle explique qu’elle aime que ses musiques soient interprétées de différentes manières. En attendant la réouverture des salles de concert, vous pouvez regarder ses deux premiers clips « De quoi j’ai l’air » et « Tout autour » qui sont visibles sur son site Miss-machine.com ; on y retrouve également les morceaux présents sur son premier EP. Bonne écoute à toutes et à tous…

 

Consulter d'autres articles

efficitur. ultricies massa lectus commodo nec elit. Curabitur in elit. tristique